Une heureuse rencontre. En visite au HARTMANNSWILLERKOPF nous voulions manger pour retourner au musée.
Un filet de bœuf aux morilles : UNE TUERIE !!! Pas avare en morilles le cuisinier. Ma grande fille, une escalope de veau à la crème et aux champignons : UNE TUERIE !!! la sauce était exquise. Ma fille est une grande originale, elle ne mange que ça. Le Benchmark est des plus objectif, je vous le dis.
Une patronne souriante, avenante et très pro. Pas un sourire commercial, mais un sourire du cœur…
Le cuisiner (le patron, je suppose), nous a fait l’honneur d’une petite visite (nous étions les derniers clients). Un passionné qui connait la viande.
Allez y, les yeux fermées sur les deux plats évoqués. Pour le reste, nous reviendrons pour goûter en passage dans le bourg. Enfin pas ma grande qui continuera sur sa valeur sure.
Des taverniers (au bon sens du terme) comme nous aimerions en voir plus souvent…

Bruno CAGNI